Accueil

Efficience énergétique


Etudes d'optimisation de l'énergie électrique

Ces études sont réalisées via les calculs d'implantations des équipements au plus près du barycentre des charges électriques.

Elles permettent de définir la recyclabilité des matériaux cuivre ou aluminium et donc le bilan carbone de l'installation.
 

L'Analyse du Cycle de Vie (ACV)

L’Analyse du cycle de vie est un outil précieux dans une démarche environnementale ; il s’agit d’analyser l’ensemble des impacts mesurables, qu’il s’agisse de matière ou d’énergie, d’un produit donné, et ce de sa création à sa destruction : matière première et énergie nécessaire à la fabrication, distribution et transport, maintenance, …

Dans le cadre de l’ACV, L’ADEME évoque l’analyse de « flux » entrants ou sortants ; la norme ISO 14040 le définit plus précisément comme une « compilation et évaluation des intrants, des extrants et des impacts environnementaux potentiels d’un système de produits au cours de son cycle de vie ».
 

La réponse environnementale à la réduction de la consommation d'énergie primaire que nous étudions pour tous nos projets, passe notamment par les calculs de productible photovoltaïque avec un T.E.C performant et par l’efficacité énergétique active avec des temps de retour sur investissement très courts de 3 à 4 ans.

Etudes d'évaluation de productible photovoltaïque

Les études pour lesquelles nous avons reçu une formation de perfectionnement en 2010 auprès du centre CYTHELIA de Chambéry permettent :
  • La définition du gisement solaire,
  • Le calcul de masques,
  • Le dimensionnement des installations photovoltaïques connectées au réseau,
  • L'analyse du productible,
  • Le calcul des revenus annuels liés à la vente de l'électricité P.V,
  • La simulation financière avec argument devant un banquier ou investisseur.

Ci-dessous un exemple de vidéo représentant une modélisation permettant  de vérifier que de l’ombre portée sur des ombrières de parking ne crée pas de masque sur les panneaux photovoltaïques inclinés à 30° dans le cas le plus défavorable du solstice d'hiver.


Efficacité énérgétique active


Efficience énergétique
Celle-ci comprend :
  • la compensation d’énergie réactive,
  • l'implantation de solutions de variation de vitesse sur les systèmes de pompage et de ventilation,
  • la gestion des systèmes d’éclairage intérieur et extérieur via l'asservissement de l'éclairage artificiel à l'éclairage naturel par cellules photoélectriques et l'extinction par détecteur d'absence,
  • le pilotage des installations de chauffage, ventilation et de climatisation,
  • la prise en compte de la charge thermique induite par l’éclairage dans le cadre de la conception du système de climatisation (valeur régie par l’annexe D de la NF ISO 23045 de juillet 2009 relative aux lignes directrices pour l'évaluation de l'efficacité énergétique des bâtiments neufs).
  • l'utilisation de source d'une grande efficacité en lumens/W tout en contrôlant l'éblouissement.

Les calculs de l’indicateur numérique de l'énergie d'éclairage (LENI)

LENI
La méthodologie de calcul permettant d'évaluer la quantité d'énergie utilisée pour l'éclairage intérieur d'un bâtiment et fournit un indicateur numérique pour les exigences énergétiques en matière d'éclairage appliquées en vue d'une certification
Ce calcul est régi par la NF EN 15193 de Novembre 2007 relative à la performance énergétique des bâtiments (exigences énergétiques pour l'éclairage).

Certificats d’économie d’énergie (CEE)

Certains types de travaux, tels que le remplacement de l’éclairage, l’isolation des murs par l’intérieur ou le remplacement des menuiseries peuvent faire l’objet d’une valorisation en certificat d’économie d’énergie.
Les critères techniques à respecter pour obtenir les CEE seront intégrés aux études de conception par notre bureau d’études en concertation avec les maitres d’ouvrages.

 

Etudes de facteur de lumière du jour (flj)



Mobile
Viadeo
Twitter
Mentions légales